Détronons le cancer du côlon

« S’il avait su qu’un test de dépistage comme celui-là existait, je suis certain que mon père l’aurait passé. »

Ludovick Bourgeois, fils de Patrick Bourgeois et porte-parole

Le cancer colorectal est la 2e cause de décès par cancer au Québec.

MAIS NOUS POUVONS LE DÉTRÔNER.

Le cancer du côlon

Le cancer colorectal, communément appelé le cancer du côlon, se forme dans le gros intestin. Il se développe habituellement sur des polypes, des petites masses de chair qui poussent sur les parois internes du gros intestin. Ces polypes peuvent être bénins, mais peuvent aussi se transformer en cancer.

Le cancer du côlon peut prendre plusieurs années à se développer et ses symptômes ne sont pas toujours apparents. C’est pourquoi on dit de ce cancer qu’il est une tumeur silencieuse. Le dépistage permet de détecter un cancer du côlon à un stade précoce, ce qui rend les chances de réussite du traitement meilleures.

Quelques statistiques

Le cancer colorectal est la
2
cause de décès par cancer au Québec.
Chaque année, environ
6800
Québécois reçoivent un diagnostic de cancer du côlon.
Au Québec, environ
2550
personnes décèdent chaque année des suites d’un cancer du côlon.
Près de
95
des cas de cancer colorectal apparaissent après l’âge de 50 ans.

Prévenir le cancer du côlon

Le dépistage

Le dépistage du cancer du côlon vise à détecter le cancer à un stade peu avancé, AVANT que les signes et symptômes de la maladie n’apparaissent. Les chances de succès du traitement sont alors meilleures.

Si vous avez entre 50 et 74 ans, la Société canadienne du cancer vous recommande de passer un test de dépistage tous les deux ans, même si vous ne ressentez aucun symptôme et ne présentez aucun facteur de risque.

Le test est rapide, sans douleur et se fait à la maison.

Informez-vous auprès de votre médecin : il pourra vous remettre une ordonnance qui permet d’obtenir une trousse de prélèvement contenant toutes les directives.

Puisque le cancer du côlon laisse souvent dans les selles des traces de sang invisibles à l’œil nu, le test de dépistage consiste à prélever un échantillon de vos selles à la maison afin qu’il soit ensuite analysé en laboratoire.

Parlez du test avec votre médecin!

Vous pouvez aussi communiquer avec la Société canadienne du cancer pour en savoir plus : 1 888 939-3333

Miser sur de saines habitudes de vie

Le meilleur moyen de réduire votre risque de cancer du côlon est d'adopter de saines habitudes de vie :

  • Évitez de fumer
  • Soyez actif pendant au moins 30 minutes chaque jour
  • Maintenez un poids santé
  • Adoptez de bonnes habitudes alimentaires :
    • limitez votre consommation d'alcool
    • limitez votre consommation de viande rouge et de charcuteries
    • mangez beaucoup de fruits, de légumes et de fibres
    • choisissez de préférence des céréales à grains entiers

Leur histoire

« Mon père est parti trop tôt. Si je peux utiliser la petite notoriété que je commence à avoir pour inciter plus de gens à parler des options de dépistage avec leur médecin, ce sera une façon pour moi de passer à travers mon deuil. »

Ludovick Bourgeois,
fils de Patrick Bourgeois et porte-parole

« Le message que j’aimerais transmettre à tout le monde, c’est de passer le test, tout simplement. Le dépistage m’aurait peut-être permis d’être soignée beaucoup plus tôt. On aurait pu traiter des polypes au lieu d’un cancer confirmé. »

Kavita, survivante du cancer colorectal,
sait à quel point le dépistage est important.

« J’ai été diagnostiqué d’un cancer colorectal avec métastases au foie à l’âge de 57 ans. Quatre ans plus tard, je suis toujours vivant mais j’aurais aimé savoir qu’il existait un test qui permet de dépister précocement la maladie. »

Pierre-Jacques, survivant du cancer colorectal,
en compagnie de sa petite-fille Alyne.

Passer le mot

Détrôner le cancer du côlon et sauver plus de vies en détectant et en traitant à temps : voilà l’objectif de la Société canadienne du cancer.

Mais nous avons besoin de vous pour y arriver.

4 façons d’agir

1 Encouragez vos proches de 50 à 74 ans à s’informer sur le test de dépistage à faire à la maison.
2 Procurez-vous une bouteille de mousse nettoyante biologique pour les mains, en vente dans les toutes les pharmacies affiliées au réseau Jean Coutu du Québec au coût de 5.00 $ (plus taxes) chacune. Vous pouvez aussi l’offrir en cadeau afin de rappeler à vos proches de passer le test! Tous les profits seront versés à la Société canadienne du cancer pour qu’elle poursuive ses efforts en vue de détrôner le cancer du côlon.
3 Partagez la campagne Détrônons le cancer du côlon sur vos réseaux sociaux.
4 Faites un don à la Société canadienne du cancer pour appuyer ses actions dans la lutte contre le cancer du côlon.

Pourquoi détrôner le cancer du côlon?

Un test de selles. Y a-t-il sujet moins sexy?

Pourtant, celui-ci ne vous prendra que deux minutes à faire à la maison et pourrait vraiment vous sauver la vie, en détectant des anomalies AVANT qu’il ne soit trop tard.

C’est votre décision

Aucun test de dépistage n’est absolument infaillible, mais les données scientifiques nous indiquent que le fait d’effectuer régulièrement des analyses de selles diminue le risque de décès par cancer du côlon.

Il importe de connaître les avantages et les limites des tests réguliers de dépistage du cancer.

Pour en savoir plus : 1 888 939-3333

Merci à nos partenaires